Santé et bien être

  • Le secteur de la rééducation, de la masso-kinésithérapie et du bien-être connaît une croissance exponentielle. Kinésithérapeutes, pédicures-podologues, ergothérapeutes, psychomotriciens, orthophonistes, orthoptistes ou diététiciens... Vous êtes plus de 150 000 professionnels aujourd'hui engagés dans cette voie. L'une des raisons, c'est que le secteur de la rééducation n'a jamais été aussi complémentaire de celui de la médecine proprement dite. Médecins et rééducateurs marchent aujourd'hui main dans la main. Mais - et c'est là un constat propre à notre époque - il s'agit aussi de répondre à une demande qui s'est diversifiée et a beaucoup évolué. Le patient est de plus en plus averti et informé, au fait des dernières tendances. Il n'attend plus seulement qu'on le remette rapidement sur pied, il entend participer à sa propre guérison, il entend profiter sur le long terme de pratiques de rééducation performantes et innovantes.

  • Des patients sensibilisés et impliqués

    Pour répondre à cette demande somme toute légitime, le professionnel de la rééducation ne peut plus guère exercer seul. Il est loin le temps où les méthodes appliquées revêtaient un caractère immuable. C'est d'ailleurs la raison d'être du Salon de la Rééducation dont l'engouement ne se dément pas. Un rendez-vous incontournable où il s'agit d'échanger avec ses pairs, de se tenir au courant des nouvelles pratiques et de l'évolution des appareils de rééducation... Tout cela fait partie des objectifs que doit s'assigner le kiné ou le psychomotricien. L'idée, c'est que la profession n'est pas figée, qu'elle évolue constamment et s'adapte à la demande. Qui aurait misé il y a encore quelques années sur les bienfaits de la cryothérapie, du waterbike ou de la balnéo ? Qui aurait parié sur les aptitudes du taping à drainer et relâcher les tensions musculaires avec une telle efficacité ? Avec ses 160 exposants, Rééduca permet à tous les professionnels de la rééducation de se rencontrer pour échanger, de renouveler intelligemment leurs pratiques, de les remettre au goût du jour.

  • Un univers santé qui s'oriente vers le bien être

    Soucieux d'optimiser ses pratiques, le professionnel de la rééducation doit donc s'adapter à la diversification de la demande. Et s'il y a une demande qui prédomine, elle porte de toute évidence sur l'univers du bien-être. Nombre de patients attachés à leur qualité de vie se tournent désormais vers des pratiques susceptibles de l'améliorer. À titre d'exemple, l'aquagym est prisée par bon nombre de patients. Hydrothérapie, luminothérapie, esthétique, amincissement, Fitness... Voilà des pratiques et des domaines avec lesquels le professionnel doit aujourd'hui composer. Et s'il faut donner une preuve de leur importance, ce sont plus de 40 secteurs d'activité en rapport avec le bien-être qui sont aujourd'hui implantés sur le Salon. Le professionnel de la rééducation doit donc nécessairement s'ouvrir à cette (r)évolution et échanger sur ces nouvelles tendances. Si le patient y trouve son compte, le professionnel que vous êtes y gagne également. Quoi de plus excitant en effet que de se former tout au long de sa carrière ?

    Article rédigé en partenariat avec Observatoire de la franchise

Nous utilisons des cookies pour faire fonctionner ce site Internet, améliorer son utilisation et vous proposer des offres et services adaptés à vos centres d'intérêt. Veuillez noter qu'en utilisant ce site, vous consentez à l'utilisation de cookies. Pour toute information sur les cookies notamment comment les gérer, cliquer ici