DERIVES THERAPEUTIQUES

  • DEONTOLOGIE : AVIS DU CONSEIL NATIONAL DE L'ORDRE DU 24 MARS 2016 RELATIF AUX DERIVES THERAPEUTIQUES

    Commet une faute déontologique au sens des articles R 4321-65, R 4321-80 et R4321- 87 du code de la santé publique le kinésithérapeute qui promeut auprès de tous publics, ou qui utilise pour ses patients dans le cadre de la prévention, du diagnostic et / ou du soin, une méthode non éprouvée sur le plan scientifique, ou qui ne bénéficie d'aucun consensus professionnel. Le respect de ce principe impose également de ne pas proposer au patient un procédé ou un produit illusoire ou insuffisamment éprouvé. Enfin toute pratique de charlatanisme est interdite.

    En savoir plus

Nous utilisons des cookies pour faire fonctionner ce site Internet, améliorer son utilisation et vous proposer des offres et services adaptés à vos centres d'intérêt. Veuillez noter qu'en utilisant ce site, vous consentez à l'utilisation de cookies. Pour toute information sur les cookies notamment comment les gérer, cliquer ici