Interets du K-laser sur le Traitement de la tendinite d’Achille

  • Intérêts du K-laser sur le Traitement de la tendinite d’Achille

    #Matériel

    La tendinite d’Achille regroupe l’ensemble des douleurs du tendon d’Achille. Elle peut revêtir différents aspects.

    Les tendinopathies avec atteinte dégénérative du tendon, les tendinites avec atteinte inflammatoire du tendon, les para-tendinites avec inflammation de la gaine du tendon, les bursites.

    Le traitement des tendinites se révèle souvent difficile et très long. La multiplication des techniques thérapeutiques utilisées par les kinésithérapeutes nous montre que jusqu’à ce jour, aucune de ces techniques n’a fait le consensus dans le monde médical.

    Nous allons nous intéresser plus particulièrement à la thérapie laser haute énergie, avec un appareil qui est proposé aux kinésithérapeutes Français depuis un peu plus d’un an : le K-Laser 1200 déjà utilisé en Italie, aux USA et au Canada.

    La thérapie laser avait déjà fait son apparition dans les cabinets des kinésithérapeutes dans les années 80/90, mais ce fut un échec dû entre autres à un manque de puissance (quelques milliwatts) et peu de fréquences sur ces appareils, à disposition des thérapeutes.

    Par ses actions antalgiques, anti-inflammatoires, décontracturantes, biostimulantes et défibrosantes, le K-Laser 1200 présente le plus grand intérêt dans le traitement des pathologies musculo-tendineuses et notamment dans les tendinites. Les temps de traitement sont en général très courts et les résultats sont souvent immédiats.

    Le K-Laser permet de réaliser un traitement complet et efficace de la tendinite d’Achille en adaptant à chaque fois les programmes en fonction du type de tendinite.

    La première chose à faire est de rechercher les Trigger Points en relation avec le tendon d’Achille dans le muscle soléaire et le tibial postérieur puisque le K-laser est particulièrement efficace pour traiter les Trigger Points. Son mode Super Pulsé lui permet d’atteindre la profondeur du muscle pour traiter ces Trigger Points.

    Selon le type de tendinite, on choisira un programme plutôt anti-inflammatoire pour une tendinite inflammatoire ou un programme bio-stimulant dans le cas d’une tendinopathie avec atteinte dégénérative. On pourra terminer la séance avec des fréquences anti-œdème dans les cas où la tendinite présente un œdème associé.

    La durée d’une séance sera de 8 à 12 minutes selon le nombre de programmes utilisés par le thérapeute. Les résultats seront visibles dès la première séance et leur nombre sera d’environ 6 à 12 séances selon l’ancienneté de la tendinite.

    Les effets physiologiques et biologiques de la thérapie K-Laser sont très nombreux et très efficaces. L’action anti-inflammatoire grâce à la stimulation des macrophages, à l’augmentation de la microcirculation qui entraine une diminution de l’œdème, à l’augmentation du nombre des lymphocytes T et du taux des immunoglobulines est primordiale. L’action cicatrisante, grâce à l’augmentation du taux de fibroblaste permettant la formation de collagène, la meilleure activité des cellules macrophages et la meilleure activité des cellules immunitaires est remarquable et très spectaculaire. L’action défibrosante du laser permet de traiter des tendinites anciennes.

    Le résultat de ces effets est une action antalgique immédiate et durable. Le K-Laser est le traitement anti-douleur par excellence.


    Joël Barbier
    Kinésithérapeute



    Intervenant(s):
    FMT MAG 101
    déc/jant/fév 2011-2012
    Magazine trimestriel gratuit d'information diffusé à 38 000 exemplaires
    La source de votre inspiration
    Kinésithérapie - Paramédical
    Forme et Bien-être

Nous utilisons des cookies pour faire fonctionner ce site Internet, améliorer son utilisation et vous proposer des offres et services adaptés à vos centres d'intérêt. Veuillez noter qu'en utilisant ce site, vous consentez à l'utilisation de cookies. Pour toute information sur les cookies notamment comment les gérer, cliquer ici